Faut-il avoir les jambes croisées pour méditer ?

Faut-il avoir les jambes croisées pour méditer ?
Si vous avez essayé de vous mettre en position de lotus (ou n'importe quel semblant de position de méditation assise en croix) et que vous avez constaté que vos jambes ne se plient pas de cette façon, vous n'êtes pas seul. Nous avons donc demandé à notre expert de se plonger dans le comment et le pourquoi d'autres positions de méditation peuvent être plus confortables ou pratiques pour la méditation.

Quelles sont les positions assises idéales pour la méditation ?

La position complète du lotus, telle qu'elle est montrée ici, est considérée par beaucoup comme la position la plus élevée pour la méditation, mais elle n'est pas accessible à tous. Il faut des hanches ouvertes, beaucoup de pratique et un bon tapis de méditation confortable. Il est très important d'être totalement à l'aise dans votre position lorsque vous commencez à méditer, car cela vous encouragera à méditer plus souvent.

La pose Virasana, ou la pose du Héros et la pose du Lotus facilitent le mouvement de l'énergie dans le corps. Vous obtenez beaucoup de connaissances de base rien qu'en les faisant. Il y a déjà un lien avec la terre qu'on ne peut pas avoir sur une chaise. 

Vous pouvez également vous aider en utilisant des outils comme un bloc de yoga, couverture, ou coussin de méditation. Essayez ces variations sur la pose du Héros et la pose du Lotus (positions dans lesquelles vous ne vous êtes probablement pas assis depuis votre enfance).


Utilisez des accessoires pour la pose du Héros

Plier complètement vos jambes vous met au défi d'adoucir les muscles de vos mollets, de vos quadriceps et de l'arrière de vos genoux tout en gardant la courbe naturelle de la colonne vertébrale. Pratiquez d'abord cette pose sans accessoires pendant de courtes périodes de temps - ou essayez de la modifier avec des accessoires qui vous aiderons dans votre pratique du yoga et de méditation.

Voici comment faire:
  • Placez une couverture (pliée en carré juste assez grand pour vous agenouiller, les orteils au bord de la couverture) ou un coussin de méditation sous vous.
  • Ajoutez un ou deux blocs de yoga, en plaçant le ou les blocs à plat sur la couverture entre vos chevilles, et posez vous assis sur le dessus du ou des blocs. L'élévation peut soulager les jambes et aider à aligner la colonne vertébrale plus facilement, ce qui permet de rester assis plus longtemps en position verticale.
  • Faites la pose le dos contre un mur, avec ou sans les autres accessoires décrits ci-dessus.

Utilisez un mur comme support dans la pose des jambes croisées

La pose du Héros est plus ouverte que celle du lotus, et plus facile à faire pour la plupart des gens.

Essayez de faire cette pose contre un mur sur le dessus d'une couverture pliée, avec une serviette roulée ou un tapis de yoga sous vos chevilles. Le mur vous donne de la rétroaction sur l'alignement de la colonne vertébrale et le travail des muscles du dos, tandis que la couverture sous vos hanches permet au bassin de s'asseoir plus droit.

Modifier d'autres poses pour plus de confort

Vous pouvez également utiliser des accessoires et des murs pour vous soutenir plus confortablement dans plusieurs autres positions assises qui sont excellentes pour la méditation.

Essayez une variante de Baddha Koṇāsana ou la posture du cordonnier en plaçant votre dos contre un mur et en utilisant deux blocs de yoga pour soutenir les jambes, avec une couverture ou un coussin de méditation. Cela crée une fondation de soutien qui est très utile si vos hanches ne sont pas très ouvertes.

Si vous ne pouvez pas plier les genoux de l'une ou l'autre des façons ci-dessus, essayez de vous asseoir sur une couverture ou un coussin de méditation, le dos contre un mur, et tendez simplement vos jambes doucement, en utilisant des serviettes roulées pour vous soutenir sous vos genoux.


Quelle que soit votre position, gardez la courbe de votre dos naturelle

Ceci s'applique à toutes les positions de méditation ci-dessus. Il existe de nombreux stéréotypes sur la méditation qui amènent beaucoup d'entre vous à croire que lorsque vous méditez, vous devez vous tenir droit et rester complètement immobile - comme si vous étiez au garde-à-vous dans l'armée. En toute honnêteté, les postures de méditation doivent être douces et vous devez constamment réaligner votre posture. Essayez de vous concentrer sur la fluidité de votre respiration, et votre corps trouvera intuitivement un alignement plus subtil et moins crispé... Et tout ça sans déranger votre esprit.

Pourquoi c'est si dur pour les gens de rester assis sans bouger lors de la méditation ?

Si vous êtes débutant, un bon objectif est d'être suffisamment à l'aise (en utilisant des accessoires au besoin) pour être capable de méditer pendant cinq minutes. Pourtant, rester assis pendant cinq minutes dans n'importe quelle posture avec l'intention de rester immobile va être difficile. Un tout petit ajustement ou sensation dans votre corps va sembler exagéré. Nous sommes tellement habitués à nous occuper, et beaucoup d'entre nous ne sont pas habitués aux sensations physiques et aux schémas de pensée qui surgissent lorsque nous ne restons pas constamment stimulés.

Vous pensez peut-être que cela n'a pas l'air amusant du tout, mais je vous assure qu'après vos cinq premières minutes de méditation, que vous ayez été complètement agité, béat ou quelque chose entre les deux, une nouvelle perspective va commencer à s'ouvrir.

Essayez également de précéder votre pratique de méditation par une série de poses de yoga. Le yoga et la méditation sont pratiqués ensemble par de nombreuses personnes en raison de la façon dont le yoga prépare le corps et l'esprit à la méditation, y compris l'ouverture des hanches pour qu'il soit plus facile de s'asseoir dans les poses montrées ci-dessus pendant de longues périodes de temps.

Au fur et à mesure que vous vous familiariserez avec la méditation assise, vous réaliserez que vous pouvez emmener cette pratique partout où vous allez. Vous n'avez même pas besoin d'être assis, ou même immobile.

La méditation est plus une question d'équilibre entre l'intérieur et l'extérieur, du corps et de l'esprit, d'aisance dans le corps, d'acceptation de ce qui se passe et de capacité à être calme, à écouter et à lâcher prise.